Quelques questions souvent posées

Voir toutes

Risque-t-on de piller l’estran en allant cueillir des algues ?

Cette question revient régulièrement depuis que de nombreuses personnes s’intéressent à la cuisine aux algues et surtout depuis que des amateurs-trices vont en cueillir eux-mêmes. Que tout le monde se rassure : cela n’est pas près d’arriver. Le plus souvent les amateurs-trices sont encadré-es au départ, par des guides qui enseignent les bonnes pratiques (hauteur de récolte pour la repousse, respect de la règlementation…). De plus, un estran est si riche en algues qu’on peut les comparer à l’herbe dans une pâture. Un calcul d’après les estimations de la biomasse, m’a appris que cueillir régulièrement au même endroit reviendrait à prélever 0,002 % de l’ensemble des algues : soit une poignée d’herbe dans une pâture ! Il me semble que ces chiffres parlent d’eux-mêmes.

Les algues sont-elles trop salées ?

Voici une idée qui revient continuellement. En fait les algues ne contiennent que 4 % de sel environ. Très souvent quand on les cuisine, on pense qu’il est inutile de saler le plat. Mais la plupart du temps, après avoir goûté, on se rend compte qu’un peu de sel en plus s’impose. Toutefois, quand vous cuisinerez des algues sèches, goûtez-les avant. Certains paquets sont en effet trop salés : cela dépend de la période de récolte des algues, très certainement aussi du lieu. Quoi qu’il en soit, n’ayez qu’un seul réflexe : goûtez !

Puis-je manger des algues si j’ai de l’hypertension ?

Oui, sans problème. Les algues sont très peu salées (4 % environ), mais surtout elles contiennent des antioxydants, des fibres, des phytostérols qui apportent une action bénéfique sur l’hypertension. Les fibres des algues semblent d’ailleurs plus efficaces que les autres fibres pour diminuer le cholestérol sanguin et l’hypertension .

Comment savoir si mes algues en paillettes sont encore bonnes ?

Facile. Ouvrez le paquet et goûtez les paillettes. Si elles ont encore du goût (un franc goût iodé) alors elles sont bonnes. Utilisez-les. Un autre conseil : regardez la couleur de vos algues. Si elles sont gardé une belle couleur nette, alors c’est gagné. Si elles ont pâli, elles ont été exposées à la lumière, et ce n’est pas génial. En fait, la lumière détruit le pigment qui possède un intérêt alimentaire. Un peu comme une salade qui aurait blanchi. Vous pouvez quand même les cuisiner, mais ce sera moins intéressant. Si vous avez un doute, les algues sont formidables dans un compost ou au pied des plantes !